Qu'est-ce qu'un BON générateur d'ozone :

 

-1-Un ozonateur est censé vous servir toute la vie.

Son architecture interne doit être simple, sa conception optimisée pour offrir la plus grande longévité. Il doit être facile à utiliser et rapide à installer. Il doit pouvoir bénéficier d'accessoires le rendant universel. Sa maintenance doit être réduite au minimum. Idéalement, il doit être fabriqué pas trop loin pour qu'en cas de gros problème (chute), il soit vite réparé. (La Chine, en bateau…)

 

-2- Et puis, il y a le bon sens : le poids d'un équipement reflète le sérieux de fabrication et sa longévité  : à rendement équivalent, un ozonateur de 2kilos n'aura ni les performances, ni la longévité d'un ozonateur de 4 kilos! Et encore moins de 6! Pour un équipement fabriqué en Chine, le poids est stratégique : moins il est lourd, moins cher est le transport…et tant pis pour la qualité!

 

-3- Nos critères de qualité sont tels que nous n'avons pas pu créer un équipement plus léger :

*la puissance (production d'ozone) annoncée dans la fiche technique, doit être tenue, heure après heure, jour après jour,            années après années.

*il doit ensuite être très bien protégé contre la surchauffe et contre l'émission de charges électrostatiques :

*la technologie "décharge-Corona" produit de la chaleur; c'est inévitable. Si votre équipement n'est pas équipé d'un système      de refroidissement adéquat, il dérivera puis se détruira rapidement. Nous avons vu des équipements autour de 150-300€          surchauffer en 45 minutes et se détruire si on ne les refroidit pas avec un ventilateur …de 50€!!! Nos ozonateurs ne                surchauffent pas.

*la technologie "décharge-Corona" émet des charges électrostatiques qu'il faut filtrer de sorte qu'elles ne perturbent pas            l'environnement électronique. Sur les ozonateurs grand-public, il n'y a pas de protection IEM. Mais pour nous, il est hors de    question de perturber tout un bloc opératoire, parce qu'on désinfecte celui d'à côté…

  Nos ozonateurs ont le "must have" des protections IEM :  la "EN60601-1-2".

*il doit être équipé d'une logique interne puissante permettant plusieurs choses :

     *contrôle seconde après seconde et ajustement automatique de la quantité d'ozone produite,

     *choix de programmes spécifiques fonction du besoin (désodoriser ne consomme pas la même chose que et n'implique             pas le même protocole que désinfecter ou stériliser)

     *programmation de cycles de fonctionnement automatisés sur une période donnée, etc…

 

-4- Il doit impérativement être fabriqué par une entreprise qualifié ISO,

 

 

 

Mode d'emploi SafetyOx 3

 

Ne serait-ce que pour répondre aux mêmes normes mondialisées, pour parler le même langage.

Quand une entreprise clame que son ozonateur fabrique 3g d'ozone par heure, de deux choses l'une :

-ou elle est qualifiée ISO (idéalement 9001) et ces 3g correspondent à des normes strictes : 3grammes, c'est 3grammes!   Et une heure, c'est 60 minutes!

-ou elle n'a pas de qualification et là, attendez-vous à des déclarations fantaisistes et à des performances "exotiques",   donc à perdre votre investissement!

Une entreprise ISO est tenue à l'absolue vérité, pas une entreprise qui n'a pas de qualification ISO. Ne l'oubliez pas, au moment d'investir…

 

Être ISO est une caractéristique fondamentale et a un coût; c'est aussi un gage de sérieux et de mise en application de bonnes pratiques.

Être ISO, aujourd'hui, c'est aussi s'inscrire dans une démarche vertueuse de respect de l'environnement, c'est fabriquer à deux pas de chez vous plutôt qu'à l'autre bout du monde.

Rappelez-vous : Covid-19 est aussi la conséquence des fabrications à l'autre bout du monde!

La certification est toujours vérifiée par une entreprise extérieure. Donc, une entreprise certifiée est systématiquement porteuse de confiance!

La norme "ISO 13485 Dispositif Médical Classe 1"est encore bien plus exigeante. En France, aucun ozonateur n'est reconnu "ISO 13485 Dispositif Médical Classe 1". Sauf les nôtres!

safety.gif
aaaa.gif